FAQ

Alternance / Apprentissage / Contrat pro / Pro A

  • Existe-t-il des critères particuliers pour entrer dans une formation en apprentissage ?

    Pour entrer en formation d’aide soignant, d’auxiliaire de puériculture ou d’ambulancier, il est nécessaire de remplir certains prérequis. 

    Pour les formations d’aide soignant et d’auxiliaire de puériculture, vous devez être âgé d’au moins 17 ans. 

    Pour la formation ambulancier vous devez avoir finalisé la période probatoire de votre permis de conduire. 

    Ces critères l’emportent sur les critères d’éligibilité de l’apprentissage. Ils sont identiques pour les formations en apprentissage et en cursus classique.

  • Y a t-il un examen pour entrer en formation, comme dans le cursus classique ?

    Il n’y a pas d’examen pour se former via l’apprentissage. Les apprentis retenus par un employeur pour un contrat d’apprentissage sont dispensés de toute épreuve de sélection. 

  • A-t-on besoin d'un dossier d'inscription pour se former en apprentissage ?

    Oui, vous avez besoin de remplir un dossier d’inscription pour vous inscrire en formation en apprentissage. 

    Il doit être dûment complété et remis à l’institut de votre choix. 

    Le dossier d’inscription doit inclure : 

    • Une copie de la pièce d’identité de l’apprenti 
    • Une lettre de motivation avec description du projet professionnel de l’apprenti 
    • Un curriculum vitae (CV) de l’apprenti 
    • Une copie du contrat d’apprentissage signé ou tout document justifiant de l’effectivité des démarches réalisées en vue de la signature imminente du contrat d’apprentissage
  • Si on a trouvé un contrat d'apprentissage, est-on sûr d'avoir une place en formation ?

    Un candidat ayant un contrat d’apprentissage ou tout autre document justifiant de l’effectivité des démarches réalisées en vue de la signature imminente du contrat est prioritaire pour s’inscrire en formation en apprentissage. 

    Néanmoins, pour des raisons notamment logistiques, matérielles et humaines, nos instituts offrent un nombre limité de places en apprentissage. Nous ne pouvons vous apporter cette garantie.

  • Je travaille actuellement depuis 7 mois en milieu hospitalier. Est-ce un plus face à un employeur ? Est-ce à mentionner lors de l'inscription dans vos instituts ?

    Oui, toute expérience professionnelle dans le secteur médical ou médico-social est un plus pour défendre votre projet professionnel. N’hésitez pas à mettre en avant cette expérience dans votre CV, lettre de motivation et au cours d’un entretien de recrutement. Vous pourrez également valoriser ce vécu dans le Projet Professionnel Motivé que vous devrez joindre à votre dossier d’inscription.

  • Quand démarre la formation qui m'intéresse ?

    Chaque institut de formation organise ses plannings de formation. Pour connaître les dates de rentrée, nous vous invitons donc à vous rapprocher de l’institut dans lequel vous souhaitez effectuer votre formation.

  • Quel est le rythme d'alternance de la formation qui m'intéresse ?

    Chaque institut de formation choisit l’alternance entre les temps de formation et les temps en entreprise. Ce rythme peut varier en fonction de  nombreux critères : les besoins des formateurs, les besoins de l’employeur, la formation visée et sa durée… Le mieux est de se rapprocher de l’institut dans lequel vous voulez effectuer votre formation afin qu’ils puissent vous renseigner au mieux. 

  • C'est quoi un contrat en apprentissage ?

    L’apprentissage est une formation sous contrat de travail qui alterne un enseignement en centre de formation et une expérience sur le terrain chez un employeur public ou privé.

  • Jusqu'à quand puis-je trouver un employeur ?

    L’idéal est d’avoir trouvé son employeur avant de s’inscrire à une formation en apprentissage. 

    Mais il est possible aussi de s’inscrire à une formation en apprentissage avant d’avoir un employeur. Vous aurez alors 6 mois après le début de votre formation (3 mois hors période covid-19) pour trouver un employeur.

  • Comment trouver un employeur ?

    Quelques pistes pour trouver un employeur : 

    • Recontacter les organisations dans lesquelles vous avez travaillé (ou fait un stage) et qui sont dans le secteur qui vous intéresse
    • Repérer toutes les structures sanitaires ou médico-sociales qui emploient des personnes qui font le métier qui vous intéresse et les contacter (services pédiatriques, maternité, cliniques privées, hôpitaux, accueils de jour, crèches, SSIAD, etc.)
    • Aller directement sur les sites internet d’organisations qui vous intéressent (beaucoup ont un onglet « Recrutement »)
    • Se rapprocher de Pôle Emploi ou les missions locales près de chez vous
    • Postuler tous les sites Internet dédiés à l’orientation et à la recherche d’emploi et de contrats d’apprentissage : onisep.com, alternance.emploi.gouv.fr, orientation-pour-tous.fr, jobs-stages.letudiant.fr, welcometothejungle.com, mission-locale.fr, labonnealternance.pole-emploi.fr, walt.community 
  • A-t-on un dossier à présenter à l’employeur s’il est intéressé par le recrutement d’un apprenti ?

    Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail. Vous serez donc amenés à suivre le processus de recrutement de l’employeur avec qui vous êtes en contact.

  • Quel est le salaire d'un apprenti ?

    La rémunération d’un apprenti dépend de son âge et de son année de formation. 

    Pour les apprentis de moins de 18 ans

    • Pour la 1ère année du contrat : 27% du SMIC, soit 419,74€ par mois
    • Pour la 2ème année du contrat : 39% du SMIC, soit 602,29€ par mois
    • Pour la 3ème année du contrat : 55% du SMIC, soit 855,02€ par mois

    Pour les apprentis de 18 à 20 ans 

    • Pour la 1ère année du contrat : 43% du SMIC, soit 668,47€ par mois
    • Pour la 2ème année du contrat : 51% du SMIC, soit 792,84€ par mois
    • Pour la 3ème année du contrat : 67% du SMIC, soit 1 041,57€ par mois

    Pour les jeunes de 21 à 25 ans

    • Pour la 1ère année du contrat : 53% du SMIC, soit 823,93€ par mois
    • Pour la 2ème année du contrat : 61% du SMIC, soit 948,29€ par mois
    • Pour la 3ème année du contrat : 78% du SMIC, soit 1 212,57€ par mois

    Pour les jeunes de plus de 26 ans 

    • Quelque soit l’année d’exécution du contrat : 100% du SMIC, soit 1 554,58€ par mois

    Ces salaires sont les standards prévus par la loi. Pour certains métiers dits prioritaires (notamment dans le secteur sanitaire, social et médico-social), ces rémunérations ont été augmentées. 

  • L'apprentissage peut-il être pris en charge par Pôle emploi si l’on est demandeur d'emploi ?

    Non, la formation en apprentissage est financée par l’Opérateur de Compétences (OPCO) dont votre (futur) employeur dépend. Dans les métiers du sanitaire et du social, il s’agit d’un des 4 OPCO suivants : l’OPCO Santé, Uniformation (ex OPCO Cohésion sociale), l’OPCO Mobilités ou bien l’OPCO Entreprises de proximité.

  • Les entreprises ont-elles des aides pour le financement de notre salaire et de notre formation ?

    Oui, les entreprises ont accès à des aides, financières et fiscales, surtout depuis la crise sanitaire. 

    Il existe un simulateur sur le Portail de l’Alternance permettant à l’employeur de connaitre les aides auxquelles il peut avoir accès et combien lui coûtera réellement son apprenti.

  • Quels sont les avantages d’être formé par Croix-Rouge Compétence ?

    Les + de la Croix-Rouge française, ce sont : 

    • Une connaissance approfondie des métiers des secteurs sanitaires, sociaux et médico-sociaux
    • Un accompagnement individualisé tout au long de la formation
    • Des formations de qualité, enseignés par des professionnels
    • Des méthodes pédagogiques basées sur l’apprentissage pratique et adaptées aux réalités du métier 
    • Un accès au réseau national des partenaires de la Croix Rouge française
  • Quelles sont les formations proposées en apprentissage par Croix-Rouge Compétence ?

  • Quels sont les avantages à devenir apprenti ?

    Les avantages de se former via l’apprentissage sont nombreux : 

    • Avoir un contrat en CDD ou CDI et être rémunéré tout au long de sa formation
    • Accéder à une formation entièrement financée par la structure accueillante 
    • Profiter des avantages salariés (congés payés, tickets restaurant…) et étudiants (tarifs réduits…)
    • Être formé avec une expérience pratique du métier 
    • Être accompagné par un tuteur ou un maître d’apprentissage expérimenté 
    • Être accompagné par les équipes du centre de formation tout au long de sa formation 
    • Obtenir un diplôme d’État reconnu
  • Je suis actuellement en CDI, je ne peux donc pas faire de formation ?

    Avec l’accord de votre employeur, il est tout à fait possible de faire évoluer votre CDI vers un Contrat d’Apprentissage. Cette modification est temporaire, pendant toute la durée de votre apprentissage. Pour plus de précisions sur ce sujet, il est vivement conseillé à votre employeur de prendre contact avec son OPCO.

  • Concernant l'épreuve théorique sur quoi sera-t-elle basée ?

    Les modalités d’évaluation de la formation sont strictement identiques en apprentissage et en formation dite “classique”. Nous vous invitons à vous renseigner directement auprès de l’institut de formation Croix-Rouge Compétence de votre choix.

  • Si on a trouvé un employeur, est-on sûr d'avoir une place en formation ?

    La signature du contrat d’apprentissage ou tout document justifiant de l’effectivité des démarches réalisées en vue de la signature imminente du contrat est la première condition pour s’inscrire en apprentissage. Cela offre une dispense des épreuves de sélection obligatoires pour la formation “classique”. Néanmoins, pour des raisons notamment logistiques, matérielles et humaines, nos Instituts offriront un nombre limité de places en apprentissage. Nous ne pouvons vous apporter cette garantie.

  • Y a-t-il un examen d'entrée en formation comme pour la formation initiale ?

    Pas d’examens d’entrée. Les apprentis retenus par un employeur pour un contrat d’apprentissage sont dispensés de l’épreuve de sélection.

  • Quand on a un employeur, faut-il faire un dossier pour être sélectionné ?

    Dès que vous avez trouvé un employeur, il faut retirer un dossier d’inscription auprès de son institut de formation d’aide-soignant, d’auxiliaire de puériculture ou d’ambulancier, puis il faut signer son contrat en apprentissage et déposer le dossier d’inscription dûment complété auprès de l’institut.

  • Les entreprises ont-elles des aides pour notre financement ? Car au dessus de 26 ans c'est compliqué.

    Oui, les employeurs bénéficient actuellement d’aides au financement de l’apprentissage. Il existe des simulateurs permettant à l’employeur d’évaluer son “reste à charge” (la part du salaire de l’apprenti qu’il devra effectivement prendre en charge à son compte).

  • L'apprentissage peut-il être pris en charge par Pôle emploi si l’on est demandeur d'emploi ?

    Non, l’apprentissage est financé par les opérateurs de compétences (OPCO).

  • A-t-on un dossier à présenter à l’employeur s’il est intéressé par le recrutement d’un apprenti ?

    Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail. Vous serez donc amené à suivre le processus de recrutement de l’employeur avec qui vous êtes en contact.

  • Est-ce à nous de chercher un employeur ou c'est à Croix-Rouge Compétence de s'en charger ?

    C’est à vous de chercher un employeur. 

  • Qui peut nous aider à trouver une entreprise ?

    Votre Conseiller Pôle Emploi, Missions locales ou associations agissant dans le secteur de l’insertion par l’emploi.

  • Combien dois-je rémunérer mon apprenti ?

    La rémunération de votre apprenti dépend de son année de formation et de son âge.

    De 16 à 17 ans

    • 1ère année de contrat 27% du SMIC
    • 2ème année 39% du SMIC*
    • 3ème année 55% du SMIC*

    De 18 à 20 ans

    • 1ère année de contrat 43% du SMIC
    • 2ème année 51% du SMIC*
    • 3ème année 67% du SMIC*

    De 21 à 25 ans

    • 1e année de contrat 53% du SMIC*
    • 2e année 61% du SMIC*
    • 3ème année 78% du SMIC*

    A partir de 26 ans

    • 100% du SMIC* dès la 1ère année de contrat

    * ou du salaire conventionnel correspondant à l’emploi occupé s’il est supérieur au SMIC

     

Financement / CPF

  • Je souhaite devenir infirmière. Combien va me coûter ma formation ?

    Le coût de la formation en soins infirmiers dépend de votre statut.
    Si vous êtes étudiant en poursuite d’études, le coût de la formation est pris en charge par le conseil régional. Vous n’aurez à payer que la CVEC, les frais d’inscription à la formation ainsi que la contribution forfaitaire qui varient selon la région dans laquelle vous souhaitez vous former.
    Si vous êtes apprenti, le coût de la formation est pris en charge par votre employeur, vous n’avez rien à payer.
    Si vous êtes en reconversion professionnelle, le coût de votre formation vous incombe, dont le montant dépend de chaque région. Vous pouvez être aidé financièrement par différents organismes tels que Pôle Emploi ou Mon Compte Formation (Mon CPF). N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.

Formation professionnelle

  • J'ai validé ma formation PSC1, quelle est la durée de validité de mon certificat ?

    La formation initiale PSC1 permet l’obtention d’un certificat validé pendant 2 ans.

    Pour prolonger la validité de ce certificat, vous devez suivre la formation dite de « recyclage » : Formation continue prévention et secours de niveau 1 – FC PSC1. Cette formation permet la mise à jour de vos connaissances et compétences. Il est important de vous inscrire avant la date des 2 ans.

Formations diplômantes et certifiantes

  • TISF, ADVF et AVS : quelles sont les différences entre ces métiers ?

    Il s’agit de trois métiers des services à la personne.

    Le TISF est un technicien de l’intervention sociale et familiale.
    Il accompagne les personnes dans les activités de la vie quotidienne. Il assure un accompagnement socio-éducatif auprès d’un public très large : soutien pour du répit parental, accompagnement à la parentalité dans le cas d’une naissance d’un enfant en situation de handicap ou en cas de décès d’un parent ou encore lorsqu’il y a un déséquilibre familial. Il travaille en lien avec les professionnels intervenants autour de la famille.
    Ce métier est accessible par l’obtention d’un diplôme d’État de technicien de l’intervention sociale et familiale (niveau 4 – BAC).
    Nous proposons cette formation dans les villes de Albi, Alençon, Chambray-lès-Tours (Tours), Montauban, Moulins, Toulouse, et Papeete.

    Enfin, l’AVS est un auxiliaire de vie sociale.
    L’auxiliaire de vie intervient auprès de personnes isolées, le plus souvent dépendantes.
    Le métier d’auxiliaire de vie nécessite de valider un diplôme d’État dédié : le DEAVS.
    Ce métier peut être exercé en validant le diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social (DEAES – niveau CAP/BEP).
    Nous proposons la formation certifiante au titre professionnel d’accompagnant éducatif et social dans les villes de Albi, Alençon, Bois-Guillaume (Rouen), Brignoles, Chambray-lès-Tours (Tours), Limoges, Moulins, Ollioules (Toulon), Troyes, Saint-Étienne, Papeete et Vesoul.

    L’ADVF est un assistant de vie aux familles.
    Il intervient au domicile des familles en lien avec les aidants familiaux.
    Il accompagne les personnes fragilisées ou sensibles. Son rôle est de faciliter leur quotidien, de permettre de maintenir son autonomie et de continuer à vivre à domicile. Il intervient aussi en tant que relais à domicile auprès des parents dans la prise en charge de leurs enfants. Il assiste la personne dans tous les actes essentiels de son quotidien.
    Ce métier est accessible par l’obtention d’un titre professionnel d’assistant de vie aux familles. Cette certification  de niveau CAP/BEP est inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

    Nous proposons la formation certifiante au titre professionnel d’assistant de vie aux familles dans les villes d’Albi, Bègles (Bordeaux), Romainville, et Versailles.

     

     

  • Quelle est la différence entre ADVF et AVS ?

    L’assistant de vie aux familles (ADVF) et l’auxiliaire de vie sociale (AVS) interviennent au domicile des personnes bénéficiant de leur intervention.
    L’assistant de vie aux familles travaille au domicile des familles, ce qui implique une relation avec les aidants.
    L’AVS intervient au domicile des personnes en situation de dépendance, le plus souvent isolées.

    Le métier d’assistant de vie aux familles (ADVF) peut être exercé en validant le titre professionnel d’assistant de vie aux familles. Cette certification est inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).
    Nous proposons la formation certifiante au titre professionnel d’assistant de vie aux familles dans les villes d’Albi, Bègles (Bordeaux), Romainville, et Versailles.

  • Quelle est la différence entre un auxiliaire de vie et un aide à domicile ?

    Il s’agit de deux métiers des services à la personne. Ils interviennent au domicile des personnes.

    La différence se situe au niveau de la qualification. Il est possible d’exercer en tant qu’aide à domicile sans avoir de diplôme particulier. Le métier d’auxiliaire de vie nécessite de valider un diplôme d’État dédié : le DEAVS.

    L’auxiliaire de vie intervient auprès de personnes isolées, le plus souvent dépendantes.

    Il existe un métier connexe : celui d’assistant de vie aux familles (ADVF).
    Comme son nom l’indique, l’assistant de vie aux familles travaille au domicile des familles, en lien avec des aidants.
    Le métier d’assistant de vie aux familles (ADVF) peut être exercé en validant le titre professionnel d’assistant de vie aux familles. Cette certification est inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).
    Nous proposons la formation certifiante au titre professionnel d’assistant de vie aux familles dans les villes d’Albi, Bègles (Bordeaux), Romainville, et Versailles.

     

     

  • Quelle est la différence entre assistant social (AS) et assistant de service social (ASS) ?

    Il s’agit en réalité du même métier ! En effet, on parle souvent d’assistant social, et le plus souvent au féminin – assistante sociale – c’est un métier le plus souvent exercé par des femmes.

    Pour devenir assistant de service social (ou assistant social), vous devez valider le diplôme d’État d’assistant de service social (DEASS).
    Nous proposons la formation au DEASS partout en France : Albi, Alençon, Chambray-lès-Tours (Tours), Limoges, Lyon, Moulins, Ollioules (Toulon), Papeete (Polynésie), Toulouse.

  • Quelle est la différence entre le métier d'ASH et d'ASMS ?

    Le titre professionnel d’agent de service hospitalier (ASH) n’existe plus. Il est remplacé par le titre professionnel d’agent de service médico-social (ASMS). Ce titre permet de travailler au sein dans les hôpitaux, les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), les établissements médico-sociaux (EMS).

  • Est-ce que la formation est égale au concours d'aide soignant ?

    La sélection à un concours n’a aucune valeur diplômante. C’est bien le suivi de la formation et la réussite des évaluations qui permettent l’obtention du diplôme d’Etat.

Modalités d'inscription via Parcoursup

  • Comment s'inscrire à une formation via Parcoursup ?

    Pour vous inscrire sur Parcoursup, cliquez sur le bouton  Je m’inscris .

    Cliquez ensuite sur Créer mon dossier 2023.

    Vous serez invité à compléter :

    • votre date de naissance
    • votre numéro Identifiant National Élève (INE) : vous trouverez ces 11 caractères sur vos bulletins de notes
    • votre numéro de téléphone pour recevoir les alertes tout au long de la procédure.

    La plateforme vous transmettra alors un numéro de dossier, à conserver précieusement.

  • Comment trouver une école Croix-Rouge Compétence sur Parcoursup ?

    L’ensemble de nos formations initiales est référencé sur la plateforme Parcoursup.

    Vous pouvez rechercher les formations que nous proposons autour de vous ou dans la ville souhaitée en utilisant les mots clés “Croix-Rouge Compétence” ou « Croix-Rouge française » dans le moteur de recherche de la plateforme. 

  • Je n’ai pas formulé de vœu Parcoursup en phase principale, que puis-je faire ?

    En cas d’avis négatif ou si vous n’avez pas formulé de vœu pendant la phase principale, vous pouvez formuler des vœux pendant la phase complémentaire pour intégrer des formations pour lesquelles des places sont disponibles. 

    A noter : certaines de nos formations proposent des rentrées en septembre et janvier.

  • Je suis déjà inscrit en étude supérieure et je souhaite me réorienter en 1ère année. Dois-je m’inscrire via Parcoursup ?

    Dans le cas où la formation visée est répertoriée sur Parcoursup, vous devez passer par la plateforme.

  • Je souhaite reprendre des études supérieures, je ne suis ni au lycée ni étudiant. Dois-je passer par Parcoursup ?

    Vous devez passer par Parcoursup si vous êtes titulaire du baccalauréat ou diplôme équivalent pour vous inscrire en formation initiale.

    Dans le cas où vous souhaitez vous reconvertir professionnellement et que vous êtes ou avez été salarié, ou que vous avez quitté la formation initiale, nos formations peuvent aussi être accessibles en formation continue. Vous pouvez aussi vous engager dans une démarche de validation des acquis de l’expérience (VAE).

  • Qui peut s'inscrire via Parcoursup ?

    Parcoursup s’adresse aux lycéens, apprentis ou étudiants en réorientation qui souhaitent s’inscrire dans l’enseignement supérieur public.

  • Quand formuler un vœu via Parcoursup ?

    Le calendrier d’admission de Parcoursup est disponible sur cette page.

  • Comment formuler un vœu via Parcoursup ?

    Vous êtes en poursuite d’études, vous devez obligatoirement formuler un ou plusieurs vœux sur Parcoursup.

    Voici quelques conseils pour bien préparer votre orientation et vous aider à formuler vos vœux :

    1. La plateforme Parcoursup vous permet d’accéder à toutes les informations sur la formation qui vous intéresse : diplômes et spécialités, contenu des cours, débouchés, coûts d’inscription. Prenez le temps de lire les informations qu’elle vous présente pour bien connaître la formation et l’établissement qui la propose.
    2. Apprendre un métier dans un environnement qui vous convient et répond à vos attentes est très important. Posez-vous cette question : où suis-je à l’aise ? Si vous avez autant besoin d’apprentissage théorique que pratique, nos formations sont faites pour vous ! En effet, Croix-Rouge Compétence vous permet d’évoluer dans des formations orientées terrain, avec des stages voire de l’alternance. Les contenus sont construits de manière à ce que vous appreniez en faisant.
    3. Vous avez jusqu’à 10 vœux à formuler. Cela semble beaucoup, et pourtant… Vous savez à quel métier vous souhaitez vous former. Une fois que vos choix sont affinés, notre conseil est d’élargir votre zone géographique. En effet, nous formons partout en France et certaines de nos formations dans une ville vont très vite se remplir. Si vous faites preuve de mobilité, vous aurez sans doute la chance d’être admis dans une formation similaire ailleurs en France. Le choix de la voie de l’alternance est aussi une façon de diversifier vos vœux.
    4. Préparez votre façon de vous présenter ! Vous devrez envoyer une lettre de motivation pour chacun de vos voeux. Expliquez pour quelle raison vous avez choisi cette formation.  Soyez sincère ! Les jurys de sélection y seront toujours sensibles.

    Pour plus d’informations, consultez également la FAQ Parcoursup.

  • Comment savoir si la formation qui m'intéresse est accessible via Parcoursup ?

    La plateforme Parcoursup propose une recherche des formations disponibles.

Modalités d’inscription via sélection & concours

  • Il est indiqué que l’admission à la formation que je souhaite intégrer se réalise par un concours d’admissibilité ? En quoi cela consiste ?

    Vous serez invité à passer une épreuve écrite d’admissibilité puis une épreuve de langue orale et éventuellement des épreuves en option, en rapport avec la formation visée. Ce concours prévoit aussi un entretien avec un jury, phase prédominante de l’admissibilité. 

    En nous indiquant votre intérêt pour la formation via le formulaire dédié, nous vous adresserons le dossier de candidature vous présentant en détail le contenu du concours d’admissibilité à la formation concernée.

  • Quand recevrai-je les résultats de ma candidature ?

    Chacune de nos formations publie les résultats des admissions à des dates différentes. Votre dossier de candidature indique la date de ces résultats.

    Vos résultats vous sont communiqués par email, vérifiez aussi vos SPAMS.

  • Comment choisir ma formation ? (sur quels critères)

    Tout dépend de votre profil.

    Si vous êtes en poursuite d’études, vous pouvez vous renseigner sur les 30 métiers auxquels nous formons dans les domaines du sanitaire, du social et du médico-social. 

    Si vous êtes professionnel en poste, vous pouvez monter en compétences en explorant les formations courtes que nous proposons.

    Si vous souhaitez engager une reconversion ou une promotion professionnelle, nous proposons des accompagnements à la validation des acquis de l’expérience de 2 titres professionnels et 12 diplômes d’État. 

    Nous proposons aussi des formations pré-qualifiantes pour vous accompagner dans votre démarche d’insertion professionnelle par des dispositifs d’acquisition de socles de connaissances et de compétences, des dispositifs pré-qualifiants ou de préparation à une entrée en formation et des projets de perfectionnement tout au long de la vie dans une approche par compétences. 

  • Je travaille actuellement depuis 7 mois en milieu hospitalier en pneumologie. Est-ce un plus face à un employeur ? Est-ce à mentionner lors de l'inscription dans vos instituts ?

    Oui, toute expérience professionnelle dans le secteur médical ou médico-social est un plus pour défendre votre projet professionnel. N’hésitez pas à mettre en avant cette expérience dans votre CV, lettre de motivation et au cours d’un entretien de recrutement. Vous pourrez également valoriser ce vécu dans le projet professionnel motivé que vous devrez joindre à votre dossier d’inscription.

  • Quels sont les prérequis pour s’inscrire en apprentissage ?

    Pour vous former via l’apprentissage, vous devez avoir entre 16 et 29 ans. Vous pouvez accéder à l’apprentissage en étant reconnu comme travailleur porteur d’un handicap ou être reconnu comme sportif de haut niveau.

Je souhaite

Dans le domaine de :

dans la région de