rc

Devenir aide-soignant - AS

L'aide-soignant fait partie intégrante de l’équipe soignante et travaille en collaboration avec l’équipe pluridisciplinaire.

Quel est le rôle de l’aide-soignant ?

L’aide-soignant fait partie intégrante de l’équipe soignante et travaille en collaboration avec l’équipe pluridisciplinaire (infirmier, agent de service hospitalier, hôtelier, médecin, ambulancier, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, etc.). Il travaille au contact d’une grande variété de publics : de la naissance au grand âge, maladies aiguës ou chroniques, situation de handicap, perte d’autonomie, situations sanitaires exceptionnelles.

L’aide-soignant participe à l’accompagnement personnalisé du patient. Il joue un rôle important dans la démarche de réflexivité de l’équipe soignante. En effet, quotidiennement en contact avec le patient/résident, il fait des liens constants entre la situation singulière du patient, l’identification des problématiques du patient et la mise en place d’actions adaptées au patient. Pour cela, il participe à la définition et la mise en œuvre du projet de soins adapté à la situation de la personne. Il est en lien quotidien avec les patients et est capable de déceler tout événement inhabituel et le transmettre à l’infirmier. Il s’adapte à la situation du patient en fonction de sa pathologie et de son autonomie. Il informe et assiste l’infirmier en cas de situation d’urgence. 

Il peut être amené à dispenser des soins en collaboration avec l’infirmier et dans le cadre d’une responsabilité partagée

  • mesure des paramètres vitaux (la température, la tension artérielle, la fréquence cardiaque et respiratoire, la glycémie capillaire, la saturation en oxygène) ;
  • assistance aux soins stériles avec l’infirmier,
  • réalisation de prélèvements non stériles ;
  • observation et évaluation de la douleur et du comportement ;
  • d’atteinte à l’intégrité de la peau ;
  • autres soins en situation aiguë.

Il collabore à des soins aigus avec l’infirmier, pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l’autonomie de la personne, dans une démarche de qualité et de prévention des risques. 

Il contribue à la préservation et au retour de leur bien-être et de leur autonomie en s’assurant de leur confort physique et moral. Il est chargé de l’accompagnement et des soins des actes de la vie quotidienne et sociale. Il s’inscrit dans une constante démarche de qualité et de prévention des risques en lien avec le patient. Il est capable d’identifier les difficultés de la personne pour pouvoir anticiper l’apparition d’un problème et met en œuvre des solutions pour l’éviter. 

Il participe à l’accueil et à l’installation du patient ou du résident dans sa chambre. L’aide-soignant aide le patient dans ses soins d’hygiène et de confort. Il s’assure de la conformité des prescriptions médicales en lien avec l’alimentation et accompagne les patients et résidents dans ce besoin.

Quels sont les prérequis pour devenir aide-soignant ?

Pour devenir aide-soignant , il faut

  • être âgé de plus de 17 ans à la date d’entrée en formation ;
  • pour les ressortissants étrangers, avoir une attestation de niveau de langue française égal ou supérieur au niveau B2 du cadre européen commun de référence pour les langues du Conseil de l’Europe.

Quelle formation faut-il suivre pour devenir aide-soignant ?

L’obtention du diplôme d’État d’aide-soignant est obligatoire pour exercer la profession.

En combien de temps peut-on devenir aide-soignant ?

La formation au métier d’aide-soignant dure 11 mois et aboutit à l’obtention du diplôme d’État d’aide-soignant (niveau baccalauréat).

Quelles sont les qualités requises pour devenir aide-soignant ?

Pour devenir aide-soignant, il est important d’être doté de qualités humaines et relationnelles afin de construire une relation de confiance avec les personnes : 

  • être capable d’écoute et de compréhension,
  • faire preuve d’empathie, de respect et de dignité dans ses relations,
  • faire preuve de patience et de tolérance,
  • pouvoir communiquer de manière claire et précise.

Il est aussi important d’avoir certaines qualités organisationnelles : 

  • faire preuve d’autonomie et être capable d’initiatives,
  • avoir un sens de l’organisation et être capable de prioriser,
  • faire preuve de réactivité et de réflexivité,
  • avoir une bonne capacité d’adaptation.

L’aide-soignant travaille au quotidien auprès de personnes traversant des situations de vie pouvant être émotionnellement difficiles. C’est pourquoi il doit être en capacité de prendre du recul sur ces situations, afin de prendre soin de la personne avec empathie, en maintenant une distance professionnelle adaptée.

Enfin, il est important d’être en bonne condition physique car le métier est exigeant physiquement.

Dans quel milieu les aides-soignants travaillent-ils ?

L’aide-soignant peut travailler dans différentes structures médicales, médico-sociales ou sociales. Il peut ainsi exercer au sein d’un hôpital ou d’une clinique (médecine-chirurgie-obstétrique, psychiatrie), d’un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes(EHPAD), d’une structure d’hébergement spécialisé. Il peut aussi exercer à domicile dans un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD) ou au sein d’un service d’hospitalisation à domicile (HAD).

Quelle est la rémunération d’un aide-soignant ?

Dans un établissement public, un aide-soignant débutant touchera 1760 € nets par mois en début de carrière (hors primes et indemnités liées au travail de nuit, à l’activité du service, etc.). En fin de carrière, son salaire sera de 2830 € nets mensuels.

Le métier d’aide-soignant relève aujourd’hui de la catégorie B de la fonction publique hospitalière.

Les formations liées

Je souhaite

Dans le domaine de :

dans la région de