accompagnant éducatif et social - AES
Le 25 octobre 2022

En tant qu'AES, on crée de très belles relations, avec les publics comme les autres professionnels

Après 16 ans comme secrétaire médicale en hôpital, Carine a envie de nouveauté. Elle réalise alors un bilan de compétences qui la conduit à la décision de se former au métier d’accompagnant éducatif et social au sein de l’institut Croix-Rouge Compétence de Vesoul.

Pourquoi vous être tournée vers la formation au métier d’accompagnant éducatif et social ?

Je me suis rendue compte en réalisant mon bilan de compétence que j’avais besoin d’être plus active dans la prise en soin des personnes, d’être davantage dans la relation. J’ai alors découvert le métier d’accompagnant éducatif et social.

Dans ma démarche, j’ai réalisé des entretiens téléphoniques avec des professionnels du métier. Ils travaillaient en maison d’enfant à caractère social (MECS), en foyer de jeunes travailleurs et en EHPAD.  L’idée était d’échanger avec eux sur leur profession, les compétences nécessaires et d’avoir une idée plus précise du métier. Ces entretiens m’ont confortée dans mon choix.

Les stages que j’ai pu réaliser plus tard dans le cadre de ma formation ont confirmé que ce métier me convient parfaitement : j’apprécie la diversité des accompagnements réalisés avec les personnes accueillies et de travailler en équipe pluriprofessionnelle.

Quels sont, pour vous, les apports de la formation AES dispensée par Croix-Rouge Compétence ?

La formation m’a permis d’approfondir mes connaissances dans le domaine de l’accompagnement et m’a beaucoup apporté en termes de communication. On a des cours dédiés sur la relation d’aide, sur l’empathie, etc.

Savoir communiquer avec une personne qu’on accompagne, pour moi c’est le socle de notre métier. Les cours apportent énormément pour communiquer de manière adaptée et ainsi favoriser les échanges avec les personnes accompagnées.

On acquiert aussi beaucoup de connaissances sur diverses pathologies (Alzheimer, Parkinson, etc.) et sur le handicap.

La formation est très complète et les formatrices sont exceptionnelles, elles s’adaptent à nous en fonction de nos capacités, de nos envies et sont très disponibles. Elles nous soutiennent et nous encouragent vraiment ! Et puis les intervenants extérieurs sont aussi des personnes passionnées et passionnantes.

Qu’avez-vous pensé de vos stages ? Quel est votre projet professionnel aujourd’hui ?

Mes trois stages m’ont beaucoup plu tout comme les trois publics que j’ai découvert : les personnes âgées, les enfants en situation de handicap et les adultes en précarité sociale.

Ces stages m’ont confortée dans mon choix de métier. On a la sensation de découvrir trois métiers différents car ce n’est pas le même accompagnement avec chacun de ces publics.

Au début de la formation en octobre 2021, j’avais une petite appréhension à aller travailler avec des personnes âgées, parce que je ne connaissais pas du tout ce public. Et puis finalement, il s’avère que je vais très bientôt travailler en EHPAD. Parfois on a des a priori et réaliser des stages avec tous les publics, ça permet aussi de se découvrir une vocation avec un public vers lequel on ne serait pas forcément allé initialement.

Je souhaite

Dans le domaine de :

dans la région de